Les clips à la belge

La semaine dernière, le site internet focus.levif.be a consacré un court article sur la manière dont les groupes de rock en Belgique ont utilisés le vidéo-clip pour promouvoir leur musique. Évidement, une bonne partie parle de dEUS et de Tom Barman, des premiers bidouillages visuels qui collaient si bien au son foutraque des débuts.  Et qui tranchaient si bien avec le reste de la production.

Logiquement, l’industrie du clip belge vogue au gré du succès du navire rock: il faut attendre l’avènement de dEUS pour qu’un groupe local assume une identité visuelle forte. Dès 1994, Tom Barman assure la réalisation de vidéos, initialement bricolées sur le gaz indé (Suds & Soda) mais aux ambitions narratives certaines. Ainsi, Theme From Turnpike (1996) est conçu à la manière d’une bande-annonce pour un film qui n’existe pas. Tourné en 35 mm avec le comédien américain Seymour Cassel vu chez Cassavettes, et le danseur Sam Louwyck, le mini-film est projeté en première partie de Trainspotting dans les cinémas européens, ce qui encourage les ventes de l’album parent, In A Bar, Under The Sea. Le clip n’est pas seulement le garant d’une exposition supplémentaire, il complète la carte d’identité artistique du groupe. On a récemment vu dEUS se dérider sur le clip de Constant Now où ils font aussi les touristes chercheurs (?) en shorts et chapeaux de vacanciers. Casser l’image, l’aménager, surprendre: c’est ce qu’ont essayé les Girls In Hawaii et Venus, chacun à leur manière, plutôt arty. Mission moyennement accomplie: les vidéos des Brabançons tirent vers un noir et blanc assez morne et des humeurs peu expansives alors que celles de Venus tâtent d’un zeste d’art vidéo ou d’une scénarisation peu probante (She’s So Disco). Alors, comme toujours, ce sont les vieux stéréotypes qui font bouillir la caisse: Ghinzu, en 2009, pour Take It Easy, s’est contenté de filles dénudées. Argument original: elles sortaient enduites de noir d’un miroir…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.