W.C.S. deluxe edition par Les Inrocks

Last but not least, le mag’ Les Inrocks ont finit par chroniquer l’édition deluxe W.C.S. … avec bien deux mois de retard! Bel effort.

La maison de disque avait surement oublié de les prévenir.

Contenant toute l’oeuvre à venir du groupe (d’après Tom Barman), ce premier album prouve que Deus n’a pas peur de combiner les mélodies pop carrées avec les expériences jazz fantasques ni d’avouer le spectre kaléidoscopique de ses influences, de Frank Zappa au Velvet Underground, de Neil Young à Tom Waits. Refusant les dogmes de l’art-rock, Deus explose alors avec Suds & Soda, un single inouï basé sur un grincement de violon en boucle, ce dont peu d’artistes peuvent se vanter.

Le reste de la chronique et écoute de l’album ici.

Worst Case Scenario: french “discrete” edition

Coup de gueule.

Depuis le début de cette semaine, je suis en train de me battre pour trouver un exemplaire de l’édition deluxe de Worst Case Scenario en magasin. A la Fnac et au Virgin, plus précisément.

Hier, j’étais chez ce dernier au Caroussel du Louvre. Rayon “Musique Indé”, bac dEUS: vide. J’aperçois un vendeur et lui demande si ils ont reçu l’album. Consultation sur son terminal informatique: rien reçu. Seul le Virgin des Champs en possède “quelques exemplaires”. “Curieux qu’il y en ait si peu, s’étonne ce vendeur. Peut être un import?”

Aujourd’hui, je me rend sur le site  Fnac.com, l’article est bien en vente. Consultation des stocks en magasin et je m’aperçois que la Fnac semble légèrement mieux pourvu que son concurrent. Mais alors, très légèrement… Disponible à la Fnac Montparnasse, à Italie 2 (“en quantité limitée”) et…. c’est tout. C’est à dire qu’à Paris seuls 3 magasins d’enseignes, soit disant “culturelles”, ne vendent le nouvel album d’un des groupes phares de la scène pop/rock indé européenne. Imaginez un instant, qu’au lieu d’un obscure groupe belge, l’on parle d’un album de Michael Jackson ou de Johnny Hallyday. Un scandale!

En France, c’est le label Az, détenu par Universal Music France, qui détient les droits de diffusion de dEUS. Il est loin le temps où les petits labels indépendants, pas encore digérés par les mastodontes de la culture de masse, s’occupaient de promouvoir leurs artistes. Az est dirigé par le “starac-khanoviste” des tables de poker Valéry Zeitoun et s’occupe d’artistes comme Amy Winehouse, Chimène Badi, Grand Corps Malade ou encore Duffy (c’est dire le niveau artistique).

Tous ces artistes sont très largement diffusés chez nous. Comment se fait il alors qu’un groupe comme dEUS, dont le déclencheur de la scène rock en Belgique n’est plus à démontrer, dont le talent est reconnu par des artistes comme Brian Molko, Thom York, Pj Harvey (entre autre) et qui fait l’objet d’un véritable culte, soit si peu commercialisé en France?

Avant Az, c’était V2 et Island Record qui s’occupaient de dEUS (avant de se faire avaler). Est-ce pour cela que les deux seuls singles issus de l’album Vantage Point (The Architect et Slow), et distribués par V2, ne soient disponibles qu’en picture disc et introuvable en France? Les albums précédents étaient déclinés en singles et même en édition spéciale, trouvable quasiment partout. Et si le problème ne se posait que pour dEUS, se serait un moindre mal…

Peut être tout cela est il du à cette épouvantable “crise du disque”, si bien gérée depuis une dizaine d’année par les Majors? Elles ont peut être mieux à faire pour essayer de récupérer l’argent qu’elles ont gaspillées amassé pendant des années et qui s’envole en même temps que les ventes s’effondrent, que de s’occuper vraiment de leurs artistes.

Critique de Time is the state of my jeans par Michael

Micheal Ilegems a publié sa critique du rockumentaire sur dEUS, Time is the state of my jeans, sur son blog. Il m’en envoie une version francisée. Un grand merci à lui 🙂

Time is the State of my Jeans: le making of d’un début jamais surpassé

Dans le dvd de l’édition de luxe de ‘Worst Case Scenario’, on retrouve le documentaire ‘Time is the State of My Jeans ’. Le blogger Michael Ilegems en donne un aperçu.

Dans ‘Time is the State of My Jeans’, les membres de l’ancienne formation du groupe – Tom Barman et Klaas Janszoons du line-up actuel, et aussi Stef Kamil Carlens, Rudy Trouvé et Jules De Borgher – parlent de leur début. Ils déclarent le caractère non-belge de l’album, les influences qu’on retrouve dans l’album, le succès que le groupe obtenait soudainement et comment cela a brisé les relations entre eux.

Avec ‘Worst Case Scenario’, dEUS a eu une influence directe sur un bon nombre de groupes actuels comme Elbow, Placebo et Snow Patrol. Les leaders de ces groupes expliquent ce que l’album a provoqué sur la scène internationale.

Bombe
La combinaison des styles en fait un album unique. « Il y a des influences du grunge dedans, mais aussi des samples et des loops. L’album renvoie au triphop, mais il y a aussi des ballades », explique Tom Barman.

Avant ‘Worst Case Scenario’ a paru, le label indépendant Bruxellois BANG ! Records avait déjà remarqué le son unique du groupe. « C’était un risque de signer avec un groupe qui n’était pas connu, mais nous avions vraiment un coup de cœur pour dEUS », dit Christophe Waeytens de BANG !
Ce label a lancé dEUS à Londres, où le groupe attirait l’attention de Island Records, une des plus grandes sociétés d’ édition de disques du monde. «Après avoir écouté le promo single Zea, j’ai laissé un message au répondeur de téléphone de dEUS », dit David Gilmour de Island. « Je leur disais que Zea était la meilleure chanson que j’avais entendue depuis longtemps.” Et à ce moment-là, la bombe n’avait pas encore éclaté : Suds & Soda.

Time is the State of My Jeans’ prête beaucoup d’attention à la chanson phare de dEUS. « Ce violon te donne envie de sauter par la fenêtre », pense Gary Lightbody de Snow Patrol.

Tournant
dEUS recevait l’une critique positive après l’autre, et leurs clips vidéo ont été émis sur MTV plusieurs fois par jour. Soudainement, presque tous leurs concerts étaient complets, de Paris à Londres et de Vienne à Tel Aviv.

Ce succès soudain causait un tournant. Selon Stef Kamil Carlens, l’amitié entre les membres de dEUS cessait.
Ce qui suit est la scène la plus remarquable du documentaire : une discussion entre Stef Kamil et Tom Barman, qu’ils mènent jusqu’aujourd’hui. Pour Stef tous passait trop vite, pour Tom ce succès était « the fucking real thing ».

Stef Kamil a quitté dEUS pendant l’enregistrement de ‘In a Bar, Under the Sea’, Rudy Trouvé a disparu de la scène encore plus tôt.
Selon la plupart des fans, la première formation du groupe est jusqu’aujourd’hui la meilleure. Ce groupe a fait un début jamais surpassé, qui – comme Brian Molko de Placebo le dit dans le docu – « transcende son genre ».

Tracklist du WCS deluxe edition

Je vous passerai la tracklist du premier cd, il suffit de se reporter au cd original.

En revanche, voici la tracklist du deuxième cd, comprenant l’intégralité des b-sides, démo et des extrait live:

  1. Zea (intro replica)
  2. Zea
  3. Texan coffee
  4. It. Furniture in the far west
  5. Violins and happy endings
  6. Great america nude (strip mix)
  7. Niche
  8. Jigsaw you (live)
  9. Whose vegas (is it anyway)
  10. Morticiachair (live)
  11. Let go
  12. Suds and soda (die anarchistische abendunterhaltung)
  13. Kinderballade
  14. Dea (demo)
  15. Suds and soda (demo)
  16. Secret hell (live)
  17. Mute (live)

Voici également les sujets vidéos disponibles sur le DVD:

  1. Time is the state of my jeans (making of worst case scenario)
  2. Suds and soda (live at london astoria ii – mtv 1994)
  3. W.c.s. (first draft)(live pinkpop 1995)
  4. Let’s get lost (live pinkpop 1995)
  5. Great american nude (live at london camden underworld 1995)
  6. Hotellounge (be the death of me)(mtv most wanted 1995)
  7. Shake your hip (mtv most wanted 1995)
  8. Via (live mtv 120 minutes 1995)
  9. Whose vegas (is it anyway)(live mtv 120 minutes 1995)
  10. Jigsaw you (live mtv 120 minutes 1995)
  11. On the road in england (vpro tv nomaden 1995)

(source: pocketrevolution)

Clip promo “Time is the state of my jeans”

Clip promo du documentaire “Time is the state of my jeans” inclus sur le DVD de l’édition deluxe de “Worst Case Scenario”. Extrait d’une interview de David Gilmour (non pas le même que celui de Pink Floyd 🙂 ) de Island Record.


Rappelons que l’édition deluxe du premier album de dEUS sortira le 4 décembre prochain.