Actus du groupe

Boycott des journalistes

Il n’y pas que les JO de Pékin qui sont l’objet de boycott en ce moment. Certains journalistes belges ont décidé de ne pas faire d’interview de dEUS.

D’après le blog du journal belge Le soir (“Pourquoi on ne parlera pas de dEUS avant le 15/04“), lors d’une conférence de presse chez Universal Belgique lundi dernier, Tom Barman il est demandé aux journalistes présents de signer l’engagement de ne pas publier leurs interviews avant le 15 avril sous peine de devoir payer une amande de 25.000 euros. Cette demande inhabituelle a plutot embarrassé une partie des journalistes qui ont décidé de ne pas faire l’interview.

Une demande d’autant plus curieuse que, comme le souligne Le Soir, depuis quelques semaines les infos autour de dEUS circulent allégrement sur la toile: vidéo, écoutes streaming des singles, photos, interview (notament celle des inrocks). Même si les contraintes liées aux publications d’interview sont, semble t’il, monnaie courante dans la profession, c’est la manière de faire (signature d’un contrat) et la menace financière qui le sont beaucoup moins.

Quid dans le futur des blogs et sites de fans qui dispensent les informations du groupe? Seront ils eux aussi lié à un contrat? Auront ils eux aussi une épée de Damoclès sur la tête?

4 commentaires

  • Trolljon

    pour votre info, Tom est entièrement au courant de toutes les exigences concernant son groupe. En totale complicité avec son manager Christian Pierre et la firme Universal.
    Il s’en lave les mains ? Oui, donc il accepte. Comme tous les artistes qui comptent sur leur manager ou firme de disques pour leur faire faire le sale boulot à leur place et donc leur laisser une belle image.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.