Actus du groupe

Critique de Time is the state of my jeans par Michael

Micheal Ilegems a publié sa critique du rockumentaire sur dEUS, Time is the state of my jeans, sur son blog. Il m’en envoie une version francisée. Un grand merci à lui 🙂

Time is the State of my Jeans: le making of d’un début jamais surpassé

Dans le dvd de l’édition de luxe de ‘Worst Case Scenario’, on retrouve le documentaire ‘Time is the State of My Jeans ’. Le blogger Michael Ilegems en donne un aperçu.

Dans ‘Time is the State of My Jeans’, les membres de l’ancienne formation du groupe – Tom Barman et Klaas Janszoons du line-up actuel, et aussi Stef Kamil Carlens, Rudy Trouvé et Jules De Borgher – parlent de leur début. Ils déclarent le caractère non-belge de l’album, les influences qu’on retrouve dans l’album, le succès que le groupe obtenait soudainement et comment cela a brisé les relations entre eux.

Avec ‘Worst Case Scenario’, dEUS a eu une influence directe sur un bon nombre de groupes actuels comme Elbow, Placebo et Snow Patrol. Les leaders de ces groupes expliquent ce que l’album a provoqué sur la scène internationale.

Bombe
La combinaison des styles en fait un album unique. « Il y a des influences du grunge dedans, mais aussi des samples et des loops. L’album renvoie au triphop, mais il y a aussi des ballades », explique Tom Barman.

Avant ‘Worst Case Scenario’ a paru, le label indépendant Bruxellois BANG ! Records avait déjà remarqué le son unique du groupe. « C’était un risque de signer avec un groupe qui n’était pas connu, mais nous avions vraiment un coup de cœur pour dEUS », dit Christophe Waeytens de BANG !
Ce label a lancé dEUS à Londres, où le groupe attirait l’attention de Island Records, une des plus grandes sociétés d’ édition de disques du monde. «Après avoir écouté le promo single Zea, j’ai laissé un message au répondeur de téléphone de dEUS », dit David Gilmour de Island. « Je leur disais que Zea était la meilleure chanson que j’avais entendue depuis longtemps.” Et à ce moment-là, la bombe n’avait pas encore éclaté : Suds & Soda.

Time is the State of My Jeans’ prête beaucoup d’attention à la chanson phare de dEUS. « Ce violon te donne envie de sauter par la fenêtre », pense Gary Lightbody de Snow Patrol.

Tournant
dEUS recevait l’une critique positive après l’autre, et leurs clips vidéo ont été émis sur MTV plusieurs fois par jour. Soudainement, presque tous leurs concerts étaient complets, de Paris à Londres et de Vienne à Tel Aviv.

Ce succès soudain causait un tournant. Selon Stef Kamil Carlens, l’amitié entre les membres de dEUS cessait.
Ce qui suit est la scène la plus remarquable du documentaire : une discussion entre Stef Kamil et Tom Barman, qu’ils mènent jusqu’aujourd’hui. Pour Stef tous passait trop vite, pour Tom ce succès était « the fucking real thing ».

Stef Kamil a quitté dEUS pendant l’enregistrement de ‘In a Bar, Under the Sea’, Rudy Trouvé a disparu de la scène encore plus tôt.
Selon la plupart des fans, la première formation du groupe est jusqu’aujourd’hui la meilleure. Ce groupe a fait un début jamais surpassé, qui – comme Brian Molko de Placebo le dit dans le docu – « transcende son genre ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.