Actus du groupe,  dossier de presse

Les Ardentes par RTBF Info

Compte rendu du concert de dEUS aux Ardentes par le site rtbf.be

[quote style=”1″] […] Vient alors la tête d’affiche de ce samedi soir jusqu’ici déjà très agréable : Deus qui truste les sommets du rock belge depuis plus de 20 ans maintenant. On les croyait dans un mini-creux depuis quelques temps, ils vont nous retourner une bonne mandale musicale pour avoir osé douter d’eux.  

Pour avoir vu le groupe plusieurs fois, on avait pas le souvenir de s’être pris autant de rock lourd dans les oreilles que lors de cette entame de set : The Architect, Constant Now, Instant Street avec un final incroyable quasi punk et le violon qui sonne comme une alarme et Fell Off the floor, Man avec des accès de Barbra Streisand de Duck Sauce (!). Quelle entrée mes aïeux…

Le calme revient avec le toujours magnifique Little Arithmetics durant lequel Tom Barman démontre qu’il est un grand interprète. Mais contrairement au leader des Kaiser Chiefs, il laisse la place aux autres membres du groupe qui font bien plus que de la figuration. Mauro Pawlowski est un guitariste hors pair et sa voix est un complément parfait à celle du lead singer, Klaas Janzoons est un multi-instrumentiste génial au-delà de son violon qui a fait sa renommée et celle du groupe. Quant à Alan Gevaert (basse) et Stef Misseghers (batterie) ils apportent également leur lot de maturité et de musicalité au groupe.   

Tom se blesse à la main sur sa guitare et son roadie lui colle un sparadrap durant l’intro de Theme from Turnpike qu’il dédie à Bruce Springsteen qui joue simultanément à Werchter. Nouvel accès de punk avec la reprise de Fleetwood Mac Oh well avant une version aquatique de Ghost.

Deus démontre également qu’il est un vrai groupe de rock alternatif en proposant ensuite 3 chansons plus calmes : Keep you close, Nothing really ends et Bad Timing avant d’inviter le public à monter sur scène au son lancinant du violon de Suds & Soda. Capharnaüm on stage pour un grand moment de bordel rock n’roll. “Cétait quoi ça?” crie Tom en rappel avant de terminer par If you don’t get what you want et Roses.

 

Magistrale prestation des Anversois qui ponctue une bien belle journée musicale en bord de Meuse. A demain

[/quote]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.