dossier de presse

Critique de Following Sea par RFI Musiques

[quote style=”1″]À la fois plus pop d’un côté et plus rêche de l’autre, il écrit la chronique inégale d’un groupe en roue libre, qui se laisse aller dans ses recherches : parlé/chanté sur la moitié des chansons, chant en français pour le très gainsbourien Quatre mains, sonorités électroniques… La question d’un disque anecdotique ne se pose pas pour dEUS, puisque le groupe d’Anvers garde le cap. Comme une boussole, Tom Barman montre le nord et dEUS ne dévie pas d’un rock exigeant, qu’on dit – à tort- cérébral.[/quote]

Lire l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.